Premier mouvement, reprise

Les sites d’anomalies se trouvent consignés en colonne "A" quand ; là, voyez, plus loin, la date du premier relevé ainsi que la sévérité se retrouvent respectivement en "B" et "C". Un large espace est ménagé en "D" pour des poinçonnages de petite taille, plus petits que la codification standard des cartes perforées. De petites notes en pied-de-page barrées d’une signature hâtive atteste l’enregistrement de la liste (carte 72513 aux archives). Le reste s’architecture sur une norme (élégante) de cellules de tableur préimprimées, le support de la carte tire toujours un peu du jaune vieilli mais personne n’irait le mettre en défaut, non, regardez, la data tient sur un tricot serré de trous de langage-machine, rien de manque, et ce bien bel ensemble fait la fierté de Maintenance et Méthodes, gonfle le ventre rond des rayonnages chez Archives et, surtout, dressé aux pupitres (car il faut bien y trouver une esthétique de l’analogique), fait acte d’édit absolu chez Conformité.

Voyez le problème : si œil exercé perce les séquences et apprend, avec le confort que permet les lentes carrières, à lire certaines informations récurrentes des ordres de mission, la plupart des data demanderont l’insertion dans un transpileur, des chiffres pourront s’embourber dans la mauvaise définition des écrans, fileront au nez de la barbe du technicien trop habitué à ce que les choses soient normales, se glisseront insignifiantes de la machine à l’imprimante située deux étages en-dessous — Tout passe par ces tresses de cuivre tirées droites le long des colonnes — s’insérer A4 au beau milieu d’une bannette pour y dormir une heure ou deux semaines, mais voyez que déjà une main s’en saisit, la tamponne prioritaire (après tout, l’en-tête porte le code adéquat et la date du jour) et la dépose autoritaire sur le bureau du […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner