C.7

En parlant de trucs dégueulasses, se dit Borvo plus tard (quelques jours, une semaine), l’ouverture d’un cardiotank propose un paysage Cronenberg, une image cyberpunk inversée, où métaux et carbones deviennent interchangeables. Borvo s’équipe de gants stériles, relève les sécurités, dévisse la tête du cylindre tout en le maintenant à la verticale.
Borvo jette un œil sur un vieux moniteur CRT où se trace la ligne rassurante d’un vigoureux électro-cardiogramme. L’odeur du sang enveloppe immédiatement l’atelier de son fer.
Une fois la main à l’intérieur du cylindre (c’est à dire dans la viscosité tiède), Borvo doit […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner