Ah, Pénélope, dont le visage s’efface avec l’imperceptible constance des marées mais résiste encore, loin en retrait dans la mémoire de Borvo ; c’est à dire le dessin haut de son visage laisse place à des constructions de proses transmises par le Plex, des mots doux se font ancres mais exigent à leur tour un droit de passage dans les souvenirs, c’est tout ce que nous offre la chimie pingre — que la Nature d’ailleurs, astucieuse, n’a jamais cherché à appliquer aux impressions mentales. Et les mots ultramarins ayant voyagé pendant des semaines échouent ici (enfin), arrivent abîmés, mélangés, en partie corrompus par les mutations successives subies à l’échelle des corps-escales ; il faut plisser les yeux à la […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner