Mécaniques Sauvages

Premier Mouvement : Jaz

Il offre une main professionnelle :
—Jaz. Bureau Mesures et Observations.
Le type plisse un peu ses yeux rougis ; pointe son visage sablé et capture la main offerte, visiblement un peu emmerdé, pas forcément au courant (ce qu’il dit) Jaz continue mécaniquement son manège : libérer sa main, sourire malgré ce fichu sable ; aller chercher dans sa poche intérieure le petit boîtier aluminum, en sortir une carte de visite et la tendre au type éberlué :
—On peut se parler à l’intérieur ?
Il n’y a pas vraiment de bâtiment : c’est un peu le milieu de nulle part, quoique ce fut nulle part à peu près partout dans le Creatura ; impossible de faire la différence sans s’en remettre à Amon ou aux magnétomètres.

À l’intérieur, ce sera compliqué, dit-il, et désigne un préfabriqué peu étanche :
—Le problème, ces jours, si vous voulez mon avis, ce sont les radiations.
—Soyez sans crainte, ce n’est que la météo.
Le type fait une moue réflexe qui avoue un certain scepticisme :
—Nous avons un téléscripteur. Un machin avec un peu trop de câbles.
Non, vraiment, ça ne parle pas au type. Lui : […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner