La jalousie de Faucon

Faucon était le chef du peuple des oiseaux. Coyote lui avait transmis le pouvoir de changer les oiseaux en hommes. Faucon était fier de ce pouvoir, et fier de sa femme Oie grise, la plus belle du peuple. Il advint que Loup, de passage dans la région, s’entretint avec Aigle à tête blanche. Personne ne sut de quoi ils parlèrent. Peu de temps après, il parvient aux oreilles de Faucon qu’Aigle à tête blanche se vantait de pouvoir changer les oiseaux en hommes, ainsi que d’être l’amant d’Oie grise. Un jour que Faucon rentrait de la chasse, ruminant sa jalousie et la perte de son privilège, il aperçut Oie grise et Aigle à tête blanche ensemble. Furieux, il attendit le soir pour lâcher sa colère sur Oie grise : “Le repas est infect. Tu veux m’empoisonner ? Va me chercher de l’eau que je me rince la bouche.” Sa femme alla chercher de l’eau à la rivière mais, à chaque fois, sur le chemin du retour, l’eau se transformait en grenouilles et en serpents de mer, tant et si bien qu’elle dut s’y reprendre à quinze fois avant de revenir. Faucon, qui avait jeté un sortilège à Oie grise, profita de ce temps pour fixer quatre lances aiguisées sur leur lit. Quand Oie grise revint, il la projeta brutalement sur le lit, où elle mourut, le corps transpercé par les lances. Les deux enfants d’Oie grise furent recueillis par leur grand-mère. Un matin, alors qu’il rentrait plus tôt que prévu, Faucon aperçut ses enfants revenir avec un air mystérieux. Il ne dit rien, et le jour suivant les suivit en secret […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner