Le frère loup de Coyote

Un jour, Coyote jugea son peuple suffisamment mûr pour qu’il les quitte. Il adressa ses derniers conseils aux anciens et ses encouragements aux jeunes guerriers. Puis, il parti s’installer sur une terre lointaine, au bord d’un grand lac. À l’enthousiasme des premiers temps succéda rapidement une sourde mélancolie. Coyote se sentait seul. Aussi, le grand esprit lui envoya un frère jumeau, qui prit l’apparence d’un loup chasseur. Coyote et Loup s’entendirent à merveille, Coyote se plaisant à partager avec son frère l’étendue de ses savoirs. Mais la sagesse était un savoir difficile à partager. Un après-midi de fin d’hiver qu’il revenait d’une chasse difficile, Loup s’approcha du rivage du grand lac gelé. Son frère l’avait prévenu maintes fois : “Ne traverse jamais le lac, sous peine de provoquer la colère des mauvais esprits qui vivent sous terre.” Mais, le soleil était déjà bas, et Loup, fatigué d’avoir traqué des proies coriaces toute la journée, décida pour une fois de ne pas contourner le lac. Il posa une patte, puis deux, puis toutes, sur la glace. Aucun esprit ne s’éveilla. Aussi, il entama à larges foulées la traversée du lac. Et, à mi-parcours, la glace céda et les mauvais esprits s’emparèrent de Loup. Coyote ressentit […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner