Mensonges et vérité

Des heures plus tard. Des heures après la proposition d’Écho de fuir cette putain de guerre. Des heures après, la porte s’était refermée. Ils étaient rassemblées, une fois de plus, dans les jardins (comme Pallas s’obstinait encore à les appeler), près du puits où ils avaient retrouvé le matin-même le corps exsangue de Saturne ; onze d’entre eux avaient été tués, en moins d’une demi-journée — comme s’ils avaient tous joué là une reconstitution miniature de la guerre. Ainsi Orion était mort à son tour, ils avaient retrouvé son corps au bas des marches, la nuque brisée, le visage lacéré, l’œil droit crevé ; ainsi Rhadamanthe avait péri comme en avait témoigné une Alexia tremblante, secourue de l’escouade républicaine par Orphée qui en attribuait pourtant le mérité à une meute de loups ; et, surtout, Hæmon et Écho semblaient s’être entre-tués dans une étrange cérémonie […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner