E.5

Le bourg pousse son tapis de maisons basses depuis la guérite de Gasoil jusqu’aux portes de la commune voisine, tout à peu près sur la ligne droite d’une "Grand’ Rue" et dont la seule particularité est de se soumettre aux ondulations tectoniques locales. C’est un ensemble de tons crèmes écaillés en façade, d’ardoises toutes identiques qu’on ne retrouve plus que sur les témoins du monde hétéronome, et qu’on ne remplace désormais que par des ersatz fait-main qu’on repère facilement aux irrégularités de forme ou de couleur.

Piquées dessus, nous ne retrouvons de très simples perpendiculaires plus ou moins habitées incapables de mentir sur les jachères massées à proximité des voies communales.

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner