Le Mur de l’Atlantique

L

Novembre.

Novembre bat le rappel de ses bâtiments au-dessus des contreforts de calcaire, une flotte grise, des navires de vapeur pétrole en formation serrée, c’est l’automne avancé qui pèse enfin sur l’atmosphère, qui écrase les châtaigneraies et annonce la saison des tempêtes.
Face à lui, d’énormes citernes à ciel ouvert brassent l’eau pénétrant le chenal du port et en réduit l’accès, diminue le front du brouillard par le béton moderne, noir et parcouru des veines de son imperfection.
La mer n’est pas plus joyeuse, aussi sombre, mousseuse quand elle rencontre la matière. C’est par ici que tout le monde passe, c’est par ici que […]

Oh, mais, pourquoi couper ? Pourquoi si peu ? Pourquoi se contenter d'un avant-goût, hein, pourquoi ? Abonnez-vous et recevez à la carte les fragments de ce texte !

S'abonner